Loading...

L’expérience de la confiance

Temps de lecture : 3 min.

Passer de la confiance naturelle à la confiance résiliente

La confiance est un besoin fondamental pour chaque être humain pour développer ses talents et les mettre au service du bien commun. On se questionne donc souvent que ce soit au niveau de celle que l’on a pour soi ou que l’on donne ou reçoit des autres. Il en est de même au niveau des systèmes économiques avec les indices de croissance (niveau de confiance des consommateurs, chefs d’entreprise, …). Autant avoir une confiance « naturelle » quand la situation est favorable est un fonctionnement humain innée (ou presque), la confiance « résiliente », indispensable pour traverser les périodes de transitions durablement, demande un travail de prise de conscience pour rester en paix avec soi et les autres.

Origine et limitation de la confiance naturelle

La recherche d’une confiance en soi naturelle se construit par la recherche d’une capacité à faire face pour réussir, ce qui est indispensable pour acquérir les premiers niveaux d’autonomie. Face à des évolutions qui font que les résultats deviennent plus difficiles à obtenir, des réflexes de survie génèrent naturellement des postures de domination (par les processus gagnant ou encore les personnes gagnantes) ou encore de prise de responsabilités qui outrepasse les libertés des autres. Au-delà des effets notoires sur la limitation des possibles pour les autres, et donc de frein à leur prise de confiance, ces mécanismes compensatoires, sont activés de manière inconsciente sans que la survie réelle de la personne soit en jeu, mais seulement pour maintenir « en vie » des processus qui ont réussi à atteindre des résultats dans un contexte donné. Les organisations entrent ainsi dans des cercles vicieux d’attachement au résultat qui rendent impossible le passage à une confiance « résiliente ».

Application dans l’entreprise

Dans le monde de l’entreprise par exemple, les bonnes intentions peuvent se transformer sur le terrain en injonctions contradictoires qui aboutissent à l’effet inverse de celui qui est désiré. L’exemple du « droit à l’erreur » (en interne ou avec ses fournisseurs ou partenaires) pour développer l’innovation est emblématique d’une volonté d’avoir les bienfaits d’une confiance résiliente. Cependant, l’implémentation se fait souvent sans le travail nécessaire pour dépasser les cercles vicieux de la confiance naturelle, qui se sont mis en place avec le temps. Ainsi, la prévalence à suivre les processus qui ont amené la performance passée, en faisant disparaître la possibilité de s’exprimer sur ses ressentis, mène à l’auto-culpabilisation de ceux qui pourraient amener l’innovation. Sans une définition claire des postures et des modes relationnels dans lesquels ce droit à l’erreur peut s’inscrire au niveau des prises de risques sur le résultat, il n’y aura pas de développement de l’autonomie, de prise de responsabilité et donc probablement pas d'innovation.

La confiance résiliente : Le risque de la relation

Faire l’expérience de la confiance “résiliente”, c’est prendre le risque de la relation, et accueillir qu’elle sera vivante, et donc que ce ne sera pas un long fleuve tranquille. C’est être capable à chaque fois qu’il y a des inconforts, des frustrations, de savoir les réguler autant pour soi que dans les relations avec les autres. Cela nécessite de pouvoir échanger avec discernement sur les intentions et les besoins de chacune des parties, tout en restant capable de s’engager sur ses responsabilités au niveau auquel chacun est en mesure d’en assumer les conséquences, et tout cela bien évidemment en respectant la liberté de tous ! La confiance résiliente n’est donc plus un résultat que l’on cherche à atteindre pour sa capacité à nourrir un besoin de protection, mais un désir de vivre un processus avec les autres, le processus d’une relation respectueuse qui fait grandir. Aurora-5R, vous propose de vivre des projets ou ces principes seront au cœur de nos accompagnements, et ainsi tisser des réseaux responsables et résilients pour un monde durable.